EconomieLe Matin

Le Maroc décroche la meilleure note en Afrique

La zone euro, principal partenaire économique du Maroc, sera parmi les zones les plus touchées par le ralentissement de l’activité économique. Ph. Allianz

Selon la nouvelle carte Risque Pays, publiée par Allianz Trade, le Maroc décroche la meilleure note sur la liste des grandes puissances économiques en Afrique. Avec un «B3», le Royaume résiste mieux à la crise que le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) ou encore l’Algérie (C3).

Allianz Trade vient de publier ses prévisions pour la croissance économique mondiale ainsi que la carte des risques pays au premier trimestre 2023. Concernant le risque pays, le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique. Avec un «B3», le Royaume est mieux noté que le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4), l’Algérie (C3), l’Éthiopie (D4), le Kenya (C3) ou encore le Ghana (C4). Tous pays confondus, le Maroc est dans le top3 des pays africains, derrière Botswana (BB1) et sur le même rang que l’île Maurice (B3). Rappelons que l’évaluation du niveau global du risque pays repose sur une Note Pays structurelle qui tient compte des déséquilibres macroéconomiques, de l’environnement des affaires et de la stabilité politique (6 niveaux allant de «AA» à «D») et sur un indicateur d’alertes à court terme (4 niveaux allant de 1 à 4) qui mesure le cycle économique et les risques de financement de l’économie.

Carte des risques pays pour l’Afrique: Allianz Trade plutôt pessimiste 

Pour l’Afrique, Allianz Trade dresse globalement un tableau sombre des risques pays en 2023, traduisant un risque d’impayés et de défaillances d’entreprises fort ou significatif dans la majorité des pays du continent. Cette situation résulte notamment d’un environnement international toujours volatil. Selon l’assureur-crédit, la croissance économique mondiale ralentira sensiblement en 2023 à 2,2% (après +3% en 2022), avant de très légèrement rebondir en 2024 à 2,3%. En cause principalement, la crise énergétique européenne, couplée à la hausse des taux d’intérêt, à l’impact négatif des récents évènements bancaires sur la confiance des agents économiques, et à une inflation persistante qui continue de peser sur la consommation des ménages. Celle-ci est attendue à +6,6% à l’échelle mondiale en 2023 et à +4% en 2024.

L’Europe touché de plein fouet par le ralentissement de l’activité économique

La zone euro, principal partenaire économique du Maroc, sera parmi les zones les plus touchées par le ralentissement de l’activité économique (+0,3% attendu en 2023). «La récession sera évitée de peu à l’échelle européenne, mais l’Allemagne ne devrait pas y échapper. Avec un PIB qui devrait reculer de 0,1% cette année, le pays paie le prix fort de la crise énergétique actuelle», est-il souligné. Ses voisins, moins exposés et dépendants aux énergies russes, devront, quant à eux, se contenter d’une croissance très molle en 2023, soit de +0,4% en France (-2,2 points par rapport à 2022), de +0,3% en Italie (-3,5 points) et de +1% en Espagne (-4,5 points). Dans ces pays, l’inflation restera élevée cette année : elle atteindra en moyenne +5,6% en zone euro. Ainsi, l’économie marocaine devrait afficher une croissance annuelle d’environ +3 % en 2023, légèrement au-dessous de la moyenne attendue en Afrique et au Moyen-Orient (+3,2%). Selon l’assureur-crédit, cette accélération par rapport à 2022, sera principalement due à une reprise du secteur agricole du Maroc, compensant la faible croissance de la demande chez ses principaux partenaires commerciaux. L’exportation de produits agricoles, de phosphates et d’industrie automobile réduira le déficit extérieur. Quid des échanges commerciaux à l’international ? Selon Allianz Trade, le commerce mondial devrait fortement ralentir en volume à +0,9% en 2023 (soit -2,8 points vs 2022). Dans le même temps, le commerce mondial en valeur devrait se contracter de -0,3%, alors qu’il avait cru de +9,6% en 2022 du fait de l’accélération de l’inflation.

Lire aussi : Risque pays 2023 : le Maroc conserve la meilleure note en Afrique du Nord (Coface)


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page