Art & CultureMaroc Diplomatique

Une subvention de 300 000 dirhams fait polémique

La ville de Tétouan est au cœur d’une vive polémique concernant une soirée musicale du Ramadan, dont le coût s’élève à environ 300 000 dirhams. Les subventions allouées aux associations ont suscité des divergences profondes parmi les élus des différents partis au sein de la commune urbaine.

Le conseil municipal de Tétouan a pris la décision d’annuler cette soirée, initialement prévue pendant le mois sacré du Ramadan. Organisée sous le slogan « L’esprit de l’Andalousie« , elle devait bénéficier d’un budget conséquent.

Selon les médias, cette annulation vise à apaiser les tensions entre les élus de la majorité et à éviter les critiques liées à l’attribution des subventions. Cependant, certains membres du bureau communal urbain sont accusés de distribuer des fonds publics aux associations dans le but de maintenir l’alliance majoritaire. Il est même affirmé que ces subventions servent parfois à entretenir un potentiel électorat ou à obtenir des voix pour l’équipe de football locale, le Maghreb Athlétique de Tétouan (MAT).

Face à cette situation, le ministère de l’Intérieur à Tanger Tétouan Al Hoceima appelle à rationaliser les dépenses et à contrôler les subventions accordées aux associations participatives. La transparence est également encouragée pour éviter toute exploitation du tissu associatif à des fins électorales.

Il est important de rappeler qu’en 2020, l’octroi de soutiens liés aux activités culturelles, sportives et artistiques est devenu une prérogative des walis et gouverneurs. Cette mesure vise à limiter l’utilisation des subventions par les élus lors des élections. De nombreux conseils communaux, notamment ceux ayant un système provincial comme Casablanca, critiquent la manière dont les associations et les activités culturelles sont soutenues. Les conseillers communaux accusent les présidents de conseil d’exploiter ces subventions à des fins électorales, au détriment de l’intérêt général.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page