EconomieMaroc Diplomatique

« Clique tribale », Christine Lagarde appelle à une révision des modèles économiques

Par Yassine Chraibi 

Dans un discours éloquent, Madame Christine Lagarde, Présidente de la Banque Centrale Européenne (BCE), a mis en lumière les défis auxquels sont confrontés les économistes dans le contexte actuel de crises mondiales.

Avec une franchise remarquable, elle a qualifié la communauté économique de « clique tribale », critiquant leur incapacité à prévoir les événements dans un monde en proie à des bouleversements constants.

Christine Lagarde a souligné que les crises systémiques telles que la pandémie de Covid-19 et le conflit en Ukraine ont entraîné une inflation imprévue, mettant en évidence les lacunes des modèles prévisionnels actuels. Ces modèles, qui omettent des facteurs imprévisibles tels que les crises sanitaires et les guerres, se sont révélés incomplets et obsolètes.

Lire aussi :Infrastructures : le Maroc, un bon exemple (Mme Lagarde)

Face à cette réalité, la Présidente de la BCE a insisté sur la nécessité d’adopter une approche plus globale et intégrative pour la prévision économique, en tenant compte de diverses composantes qui influencent l’économie mondiale. Elle a également évoqué les conséquences directes de ces défaillances prévisionnelles, notamment l’envolée des prix de l’énergie et des denrées alimentaires, ainsi que le ralentissement de la croissance et l’accélération de l’inflation dans la zone euro.

Malgré ces défis, Madame Lagarde reste confiante dans la capacité de l’Europe à éviter une stagflation, un scénario où une récession économique durable coexisterait avec une inflation élevée. Elle a également mis en garde contre le risque exogène lié à la guerre entre la Russie et l’Ukraine, qui pourrait entraîner une demande affaiblie pour les produits manufacturés.

Mme Lagarde appelle à une révision des modèles économiques pour intégrer les facteurs géopolitiques et assurer des prévisions plus précises et robustes. Cette démarche est essentielle pour préparer l’économie mondiale à faire face aux crises futures et pour garantir une stabilité économique durable.

La Présidente de la BCE, Christine Lagarde, lors de son discours récent, a mis en exergue la nécessité d’une réforme des modèles économiques pour mieux anticiper les crises mondiales et assurer une stabilité économique à long terme.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page