ActualiteLibération

Le dernier film de Miyazaki ouvrira le festival de San Sebastian

[ad_1]

Le dernier film d’animation du célèbre réalisateur japonais Hayao Miyazaki sera présenté pour la première fois en Europe le 22 septembre en ouverture du festival de San Sebastian en Espagne, ont annoncé jeudi les organisateurs.

« Le Garçon et le Héron », dont le titre provisoire était « Comment vivez-vous? », est le premier film en dix ans- et probablement son dernier – du réalisateur du « Voyage de Chihiro »,sorti en 2001 et récompensé par l’Oscar du meilleur film d’animation.

« C’est la quatrième fois qu’un film du cinéaste japonais est programmé au festival de San Sebastian, mais c’est la première fois qu’il fera partie de la sélection officielle », ont affirmé dans un communiqué les organisateurs de la 71ème édition de l’événement, qui durera du 22 au 30 septembre dans cette ville du Pays Basque espagnol.

Miyazaki, 82 ans, a fondé le studio Ghibli en 1985 avec le réalisateur Isao Takahata, décédé en 2018. Il a réalisé une douzaine de longs-métrages, parmi lesquels figurent les célèbres « Princesse Mononoké », « Mon voisin Totoro », « Ponyo sur la falaise » ou encore « Le Vent se lève » (2013).

En 2014, il a reçu un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. « La Garçon et le Héron », sorti en juillet dans son pays d’origine et aussi présenté au Festival de Toronto début septembre, se déroule au Japon durant la Seconde Guerre mondiale.

Un garçon nommé Mahito quitte Tokyo avec son père et s’installe à la campagne après la mort tragique de sa mère. Il y rencontre un héron cendré qui l’emmène dans un univers fantastique où il découvre peu à peu le mystère du décès de sa mère etson histoire familiale.

La sélection du festival de San Sebastian pourra aussi compter sur le Français Robin Campillo qui revient après le succès de « 120 battements par minute » avec « L’Île Rouge », un film sur la colonisation française à Madagascar sorti plus tôt cette année en France.

Egalement en compétition les Argentins María Alché et Benjamín Naishtat, avec leur film « Puan », mais aussi Martín Rejtman, avec « La Pratique », ou encore la réalisatrice américaine Raven Jackson (« All Dirt Roads Taste of Salt »). Le festival rendra hommage à l’acteur espagnol Javier Bardem, qui recevra un prix honorifique bien que sa présence n’ait pas été confirmée en raison de la grève des acteurs hollywoodiens.

Continuer la lecture

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page