Santé

Connaissez-vous l’acide mandélique, actif cosmétique “à la mode” ?

Oubliez l’acide hyaluronique, cet actif anti-âge qui était tant en vogue dans les crèmes et autres soins pour la peau. Désormais, l’actif anti-âge et exfoliant parfait serait l’acide mandélique, du moins si l’on en croit de récentes publicités et publications dans des magazines féminins.

Découvert en Allemagne au milieu du XIXe siècle par le pharmacien allemand Ferdinand Ludwig Winckleret, l’acide mandélique tire son nom du mot allemand pour amande, “mandel”. Car cet acide de la famille des AHA (acide alpha-hydroxylé) provient de l’amande amère.

De par sa composition, l’acide mandélique serait un exfoliant doux aux propriétés multiples : exfoliant donc, mais aussi anti-âge, anti-acné, et agissant également contre l’hyperpigmentation, si l’on en croit plusieurs experts en cosmétique interviewés par nos confrères américains de Who What Wear, de Good Housekeeping ou encore d’édition française de Vogue (sources 1, 2 et 3).

Un actif aux mille promesses, à utiliser crescendo

L’acide mandélique a une grande taille de particules, ce qui signifie qu’il provoque moins d’irritation et est plus doux pour la peau” que les autres exfoliants cosmétiques (comme l’acide glycolique), explique le Dr Sonia Khorana, médecin généraliste et experte en dermatologie, auprès de Who What Wear. Les dermatologues interviewés ne tarissent pas d’éloge pour ce nouvel actif, qui pénétrerait plus lentement dans la peau, aurait des propriétés antibactériennes (d’où son effet contre les peaux grasses et l’acné), réduirait l’apparence des rides et ridules, et favoriserait un teint plus lumineux. Plusieurs grandes marques ont donc ajouté cet actif cosmétique à leur portefeuille de produits, dans des sérums, des crèmes correctrices, des lotions, des masques ou encore des peelings.

Notons que les experts, dont on ignore les éventuels conflits d’intérêts vis-à-vis de cosmétiques à l’acide mandélique, donnent quelques précautions à suivre si l’on souhaite ajouter cet actif à sa routine beauté :

  • commencer à l’utiliser graduellement pour voir comment la peau répond (un jour sur 3 ou 4, puis un jour sur deux etc.) ;
  • ne pas l’utiliser si l’on utilise déjà un acide en parallèle (le rétinol notamment), pour éviter de surexfolier et d’irriter sa peau ;
  • l’appliquer de préférence le soir si l’on opte pour un produit qui en contient à plus de 5 % ;
  • le coupler à un écran solaire (crème de soin avec SPF ou crème solaire) si on en applique dans la journée, car il augmenterait la sensibilité de la peau au soleil ;
  • réduire et/ou espacer son application en cas d’irritation.

Cosmétiques : quels sont les meilleurs actifs anti-âge ?

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page