De nombreux bienfaits sur notre santé en se baladant dans la nature

Les conclusions de cette étude ont été relayées par Géraldine Zamansky, journaliste au Magazine de la Santé sur France 5. Selon elle, ces recherches ont mis en évidence des effets objectifs sur la tension artérielle, la dépression et l’anxiété. Le cortisol, l’hormone du stress, est un élément clé dans l’équilibre de notre organisme. Une exposition prolongée à un niveau élevé de cortisol augmente le risque de maladies chroniques telles que l’hypertension artérielle et le diabète. En outre, cela affaiblit également les défenses immunitaires de notre corps, nous rendant plus vulnérables aux infections virales et bactériennes.

Pour aider les patients à gérer leur stress, le Dr Mélissa Lem, qui dirige le programme national de nature sur ordonnance au Canada, recommande de passer 20 minutes par jour en pleine nature. Cette dose a été établie à partir d’une étude américaine de 2019 qui a montré que même une brève exposition à la nature pouvait réduire le cortisol dans la salive. Après seulement cinq minutes dans un parc, les niveaux de cortisol diminuent, mais après 20 minutes, la diminution devient beaucoup plus importante. Le Dr Lem souligne également que les bienfaits de la nature ne dépendent pas nécessairement de la taille de l’espace vert. L’essentiel est de ressentir la présence de la nature et de s’immerger complètement dans l’environnement qui nous entoure. Même un petit jardin ou un square peut fournir les avantages souhaités, tant que l’on se concentre sur les plantes, les fleurs et les feuilles nouvellement apparues du printemps. Cela peut être un excellent moyen de se détendre et de se ressourcer, même en milieu urbain.

Le Dr Lem encourage les personnes réticentes à passer plus de temps dans la nature à participer à des activités accompagnées. En effet, le développement d’activités de groupe telles que des randonnées ou des jardins communautaires pourrait aider à stimuler l’enthousiasme  pour la nature. Cependant, pour l’instant, tout dépend de la proximité d’espaces verts et de la disponibilité de chacun pour y passer du temps.

Continuer la lecture

Quitter la version mobile