Santé

Mon enfant est-il vraiment hypersensible ? « C’est un terme fourre-tout »

ELLE. Comment déceler des signes d’hypersensibilité chez mon enfant ?  

L.B. Le terme d’hypersensibilité aujourd’hui ne dit pas grand-chose. Si un enfant présente n’importe quel trouble du comportement, il est taxé d’hypersensible (cris, manque de communication, réactions excessives…) Mais les caractéristiques de l’hypersensibilité sont avant tout sensorielles : une sensibilité aux goûts, aux bruits, au toucher…  Ces hypersensibilités rendent la vie de l’enfant difficile car il est irritable très facilement. 

On parle notamment d’un enfant qui ne supporte pas le contact de l’eau au moment de prendre le bain ou qui ne supporte pas que son pied touche le sable à la plage. L’hypersensibilité vient d’une base corporelle et son expression varie en fonction de l’environnement. Une autre des caractéristiques de l’hypersensibilité est le sentiment de se sentir en trop. Chez l’enfant, on observe cela lors des sorties en extérieur. L’enfant va avoir tendance à couvrir ses oreilles quand il y a trop de bruit ou à s’agiter au supermarché car il y a trop de monde.

« Un enfant vient au monde avec son hypersensibilité mais c’est son environnement qui fera en sorte qu’elle s’exprime »

ELLE. D’où vient cette hypersensibilité ?

L.B. Très souvent, on se rend compte pendant la consultation qu’il existe des histoires de familles. Les enfants, même s’ils n’ont pas toutes les capacités cognitives pour comprendre, observent des changements dans le comportement de leurs parents ou entendent des conversations. On peut citer l’exemple d’un enfant qui ne supportait pas que ses parents lui lavent les cheveux. Chaque bain était un supplice accompagné de cris et de larmes.

En discutant avec les parents, on découvre que la mère a failli se noyer il y a plusieurs années. L’enfant, en voyant sa mère pleurer en consultation a totalement changé de comportement et a fini par se laisser laver les cheveux. Les enfants perçoivent certaines informations qui exercent une influence sur leur comportement. Un enfant vient au monde avec son hypersensibilité mais c’est principalement son environnement qui fera en sorte que celle-ci s’exprime ou non en grandissant.

Lire aussi >> HPI, surdoué, HPE, hypersensible : quelles sont leurs caractéristiques et comment les différencier ?

ELLE. L’hypersensibilité chez l’enfant est-elle différente de l’hypersensibilité chez l’adulte ? 

L.B. Plus le niveau cognitif se développe, plus l’hypersensibilité prend son sens. En grandissant, si l’enfant a les bonnes réponses, son hypersensibilité se calmera. À l’adolescence, l’hypersensibilité peut s’aggraver avec la question hormonale. Mais en tant qu’adulte l’hypersensibilité est plus rare car on parle d’une personnalité affirmée et dont le développement cognitif est terminé. Beaucoup s’auto-diagnostiquent hypersensible sans chercher à comprendre pourquoi.

Une personne qui ne supporte pas le regard des autres ou le contact n’est pas hypersensible. L’hypersensibilité est devenue un terme fourre-tout à ne pas confondre avec l’émotivité. On ne devient pas hypersensible à 30 ans. Si une hypersensibilité éclôt à l’âge adulte, c’est qu’elle fait écho à un événement passé pendant l’enfance ou l’adolescence.

« On ne devient pas hypersensible à 30 ans »

ELLE. Dois-je m’inquiéter si je remarque des signes d’hypersensibilité chez mon enfant ? Comment l’accompagner ?

L.B. Il n’y a pas à s’inquiéter ! Le tout est de savoir comment l’accompagner et de ne pas changer son comportement mais de chercher les appuis dont il a besoin. Si on observe que son enfant ne supporte pas le bruit, il faut adapter sa communication en lui parlant doucement, à sa hauteur. Si mon enfant est trop agité en classe, je peux songer à des alternatives à mettre en place avec son enseignant.

Je pense notamment à un patient qui perturbait sa classe, en accrochant des élastiques aux pieds de sa table, nous avons trouvé le moyen de le calmer et de concentrer son énergie ailleurs.  Mais surtout, il ne faut pas commencer à accepter tout ce que mon enfant veut faire sous prétexte qu’il est hypersensible.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page