Santé

Qu’est-ce que la technique du zigzag, pour faire monter le plaisir lors du sexe oral ?


La technique du sexe en zigzag, testée et approuvée par Napoléon Bonaparte, permettrait d’atteindre l’orgasme de façon plus agréable, notamment lors des cunnilingus et fellations.

Savez-vous manier la langue de Bonaparte ? Le sexe oral est une pratique de moins en moins taboue, qui permet souvent de faire monter la température et faciliter le chemin vers l’orgasme. Selon une enquête Harris Interactive publiée en août 2023, environ 7 Français·es sur 10 ont déjà pratiqué, voire reçu une fellation ou un cunnilingus. Pour autant, toutes celles et ceux qui le pratiquent ne sont pas forcément adroits dans leurs mouvements. En effet, la subtilité semble être le maître-mot, quand il s’agit de glisser sa langue entre les lèvres de sa partenaire ou sur le pénis de son compagnon, dans l’espoir de le faire grimper au rideau. Dans cet esprit, la technique du « sexe en zigzag » semble avoir résisté à l’épreuve du temps. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Lire aussi >>  Sexe : les résolutions de la rédac pour 2024

Maîtriser l’intensité pour favoriser le plaisir 

La méthode du zigzag a été évoquée pour la première fois en public par Napoléon Bonaparte. Son épouse Joséphine de Beauharnais aimait user de cette technique dans l’intimité, pour faire monter le premier empereur des Français au septième ciel. Néanmoins, le commandant militaire n’a jamais donné plus de détails sur cette pratique. Selon Christine Rafe, sexothérapeute et experte en relations pour Womanizer, il s’agit vraisemblablement d’une « technique de sexe oral dans laquelle la langue zigzague sur une partie sensible des organes génitaux », devine-t-elle dans les colonnes de « Body+Soul ». Alors, pourquoi tracer une route sinueuse avec sa langue ? L’experte apporte un avis éclairé sur la question : « Étant donné que certaines parties des organes génitaux contiennent des groupes de milliers de terminaisons nerveuses, une stimulation excessive dans ces zones spécifiques peut en réalité sembler accablante et presque douloureuse pour certaines », explique-t-elle. En ce sens, la technique du zigzag permet de stimuler l’excitation, tout en dosant l’intensité. 

Fellation, cunnilingus, anulingus : toutes les zones y trouvent leur compte 

Cette méthode est applicable aussi bien lors d’une fellation que pour un anulingus ou un cunnilingus. « La technique du zigzag sur la partie supérieure de la vulve (qui comprendrait le gland clitoridien, le capuchon clitoridien, les petites et les grandes lèvres) fournit suffisamment de stimulation au gland clitoridien sans qu’il ne se sente écrasé ou que la sensation soit trop intense, ce qui serait le cas si cette partie était la seule zone stimulée. » Même cas de figure en ce qui concerne le pénis : réaliser des mouvements en zigzag sur le frein et le gland aurait un effet similaire. Bien entendu, tous les corps sont différents, et les plaisirs varient selon les individus. Comme dans toutes pratiques sexuelles, le plus important reste la communication.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page